Jeans d’avant et maintenant

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Vêtement porté par les travailleurs manuels américains à la fin du XIXème siècle, le blue jeans est devenu emblématique de l’American way of life, avant que la mode du jean ne gagne tous les continents et toutes les catégories sociales. Le confort et la robustesse de ce pantalon à coutures coupé dans la toile denim lui ont permis de résister aux modes et de s’y adapter.

D’où vient son nom ?

Le tissu utilisé pour la confection du blue jean est le denim. C’est une toile de coton à armure de serge qui était originellement tissée à Nîmes, d’où son nom (denim viendrait phonétiquement de « de Nîmes »).

Le tissage très serré est fabriqué à partir d’une chaîne teinte en bleu (du moins à l’origine) et d’une trame écrue ou blanche. Le bleu de la chaîne provenait d’une teinture dite « blu di genova » (en italien, « bleu de Gênes ») et le nom jeans viendrait d’une déformation de la prononciation du mot « genovese » (génois).

 

La naissance du blue jean

La longue histoire du jeans débute dès le XVIème siècle à Nîmes, là où est fabriquée la toile denim.

Mais c’est en 1853, en pleine ruée vers l’or, que Levi Strauss a l’idée de confectionner un pantalon dans la toile de ses tentes, car les conquérants ont alors besoin de vêtements de travail solides.

Vers 1860, Levi Strauss remplace la toile de tente par  le coton fabriqué à Nîmes, tout aussi robuste mais coloré en bleu par des bains d’indigo : c’est la naissance du blue jean.

Il faut attendre 1873 pour qu’apparaissent sur le blue jean les surpiqûres en fil orange, ainsi que les poches à rivets.  Le 501 fait son apparition sur le marché en 1890.

 

 

 

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »